RCV 42 propulsion : l’ablatif absolu ** du régatier

L’été bat son plein… qui m’a conduite, après une délicieuse semaine en Pologne pour l’Européen Laser 4.7, vers les rives de la mer Egée, en Grèce, pour une régate « chaude », au sens original du terme (le thermomètre flirte quotidiennement avec les 40 degrés !) pour la NOA regatta, épreuve internationale rassemblant des optimists et des Lasers.

Ces 2 épreuves ont en commun une activité intense en arbitrage direct des infractions aux règles de propulsion. La voile est un sport qui se pratique avec le vent et l’eau, cela va sans dire.. mais c’est quand même dit dans la RCV42 propulsion, qui se niche quelque part dans le chapitre 4 des autres obligations en course, et donne lieu à de longues séances de lecture et visionnage de vidéos, mais aussi d’interminables conciliabules dans les antichambres de jurys, visant à développer et uniformiser la connaissance et les pratiques.

Mais c’est peu dire qu’elle donne aussi du fil à retordre aux coureurs, qui doivent dépasser la lecture fort indigeste de la RCV42 elle-même, mais aussi celle (normalement destinée à clarifier les choses, pas toujours avec succès) des « interprétations ». Lors de la 1ère journée de course en Grèce, un laser 4.7 nous a d’ailleurs gratifiés d’une forte gracieuse séance de « pagaie à la main », quelques secondes avant le départ, dans l’espoir de se repositionner sur la ligne. Ce fut le 1er d’une liste respectable de pavillons jaunes, certains coureurs ayant même tendance à les collectionner…  Il faut dire qu’entre interdits et exceptions… il y a de quoi y perdre son bréviaire… Le jury de la NOA regatta s’est donc livré, le matin du 5 août, à un petit exercice pédagogique fort apprécié des coureurs, pour tenter de démystifier cette règle maudite.

En avant, donc, pour une découverte de la RCV42 « Propulsion » à travers une petite présentation  en anglais ..et en français. Attention, il s’agit d’une version « light », volontairement restreinte au jeune public pratiquant l’Optimist ou le Laser. Une version plus complète est en préparation.

Bonne lecture et comme toujours, toutes les remarques, cruelles mais justes, sont plus que jamais bienvenues, via la page me joindre. (Vous pouvez également utiliser cette page pour me demander la version PPT, si vous souhaitez en faire une présentation).

2015-08-05 RRS42 presentation GRE_2Costas Stantilis (président du jury) lors de la présentation

2015-08-05 RRS42 presentation GRE_3Un public hyper attentif ! De bon augure…

** Ablatif absolu : forme grammaticale  du latin (et cauchemar de l’écolier) que Pagnol a découverte (et magnifiquement décrite dans Le temps des amours) en même temps que la punition scolaire et l’indéfectible amitié de son pote Lagneau..

Dernière modification : 06/08/2015

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s